location courte durée

Ces derniers temps, la location courte durée est une activité extrêmement prisée. Sur le marché de l’immobilier, le nombre de personnes qui s’investit dans ce type de projet n’a cessé d’augmenter, ce qui a par conséquent accru la quantité de logements destinés à son usage. Cependant, en vue de la prospérité rapide et grandiose de cette activité, diverses difficultés se sont créées dans le monde de l’immobilier attisant la crainte de plusieurs investisseurs sur l’arrêt immédiat de la location courte durée.

Les règlements s’endurcissent

En termes de location courte durée, vous devez d’abord savoir qu’il existe deux éventualités bien distinctes suivant le délai autorisé du bail. Pour une année, la location ne doit pas dépasser 120 nuits s’il s’agit d’une résidence principale. En revanche, le délai peut se prolonger indéfiniment lorsque le logement en question est une propriété secondaire.

Généralement, chaque investisseur est totalement libre de choisir l’endroit qui lui convient pour en faire un logement de location saisonnière. Afin que son activité puisse démarrer normalement, il doit juste s’assurer que tous les documents soient conformes aux règles imposées par la loi régissant la ville et le pays où elle installe le logement.

Aussi, le projet doit également correspondre au système d’aménagement mis en place par les dirigeants de la ville. En effet, il s’avère difficile d’implanter une maison dédiée à la location courte durée dans les régions dont la population est assez élevée comme Paris ainsi que dans les villes situées en zone tendue.

Pour éviter de confronter ce genre de situation, il est conseillé de placer votre domaine locatif dans des lieux périphériques ou de passer vers la catégorie du bail mobilité.

Le marché est saturé

Une des raisons les plus évidentes qui poussent à penser que c’est bientôt la fin de la location courte durée est l’accroissement énorme des bailleurs. Il est vrai que dans certaines villes, cette activité a connu un engouement spectaculaire faisant même disparaître les locations classiques à l’année.

Toutefois si c’est maintenant que vous envisagez de faire votre entrée dans le métier, il serait plus judicieux que vous faites une analyse approfondie sur les points suivants :

  • Pour les grandes villes, la concurrence sera effectivement très dure. Étant au centre de divers établissements professionnels et écoliers, ces lieux ont été les premières cibles de la location courte durée. De ce fait, les locaux de ce genre y sont donc déjà très nombreux.
  • Optez pour les petites villes plus tranquilles où il y a encore moins de maisons pour location saisonnière. En choisissant ces endroits, vous pouvez être sûr de vous démarquer plus facilement sans oublier que le prix de l’immobilier sera sans doute largement raisonnable par rapport aux biens qui se trouvent dans les grandes villes. Par ailleurs, n’oubliez pas de sélectionner une ville qui présente du potentiel, qui attirera des touristes et des vacanciers par exemple.

Les soucis de copropriété

Dans beaucoup de domaines et résidences en copropriété, plusieurs copropriétaires sont actuellement en train de louer leurs appartements pour une location de courte durée. Cependant, ce choix semble être désapprouvé par les autres copropriétaires en raison des perturbations occasionnées par l’allée et venue des locataires qui peuvent tout aussi bien survenir en journée qu’en soirée, parfois même la nuit.

D’ailleurs, vous devez certainement savoir que c’est contrariant d’être constamment dérangé par les sons répétitifs des roues de valises ou des fêtes nocturnes des vacanciers. Pour régler les problèmes de copropriété, le fait de choisir une clientèle « haut de gamme » est la solution idéale. Pour se faire, vous devez augmenter votre tarification et donc n’attirer qu’une classe de locataires bien précis, des personnalités plus courtoises.

La location courte durée n’est pas prête de se terminer de sitôt. Si vous souhaitez davantage vous faire une place dans ce secteur, prévoyez simplement une bonne stratégie qui pourra garantir sa rentabilité en prenant compte des solutions avancées ci-dessus.