Vous projetez de vendre ou de faire louer votre maison ? Il est de votre devoir de procéder à un diagnostic amiante. Dans le cadre d’une démolition, il y a trois diagnostics immobiliers obligatoires à faire avant travaux ou démolition. Cela est également obligatoire s’il faut entreprendre des travaux de réhabilitation avec démolition partielle, ou démolir entièrement un bien immobilier. Il y a aussi des situations où cela devient urgent. Cela est impératif avant de réaliser un agrandissement résidentiel, d’aménager un espace ou d’entreposer des biens dans votre grenier.

Quels sont les risques d’amiante ?

Nombreux sont les impacts négatifs de la contamination de l’amiante, de moisissure, de la présence de plomb, ou de thermites lors de la vente de votre propriété. En effet, tout cela affecte négativement la valeur du bien à mettre en vente ou en location. En outre, cela porte également atteinte sur la santé des occupants. Une exposition prolongée et non sécuritaire à l’amiante peut causer de nombreuses maladies notamment des fibroses pulmonaires, la cardiomégalie, etc. Les gens sont plus susceptibles de présenter des troubles de santé liés à l’amiante s’ils sont exposés à de fortes concentrations d’amiante, et ce, sur des périodes prolongées.

Comment savoir si de l’amiante se trouve dans votre maison ?

Afin de reconnaître la présence de l’amiante, il est important d’effectuer un test d’amiante avant le début des travaux. De là, vous pourrez agir en connaissance de cause et de façon appropriée. Puisqu’il y va de votre santé et de celle des futurs occupants, un test d’amiante vous permet de savoir si votre maison est contaminée. Par la suite, vous pourrez solliciter un service de désamiantage à Montréal si nécessaire.

Comment se déroule un diagnostic amiante ?

En général, cela se déroule en 4 étapes :

1. Le repérage :

Il conviendra d’engager un diagnostiqueur amiante pour rechercher la présence d’amiante. Cela peut s’effectuer visuellement, ou grâce à des appareils spécialisés.

2. Les mesures et travaux :

On procède par la suite sur la vérification de l’état de dégradation des matériaux contenant de l’amiante. Il advient ensuite de préconiser les mesures et les travaux à effectuer dans le cas d’une dégradation très importante.

3. Le diagnostic :

On indique toutes les pièces où le repérage d’amiante a été effectué.

4. Le rapport :

On constitue un rapport écrit du diagnostic amiante qui sera signé par le diagnostiqueur amiante et le propriétaire.

Comment se déroule le désamiantage ?

C’est une opération délicate qui se déroule progressivement. Tout d’abord, on procède au dépoussiérage des surfaces à traiter. Pour cela, il faut déplacer les éléments présents dans le logement pour qu’ils ne soient pas contaminés par l’amiante durant l’intervention. Puis, on passe par le confinement avec test au fumigène qui permet de rendre la zone étanche pour éviter la prolifération des fibres vers l’extérieur. Ensuite, on enlève l’amiante suivant des méthodes bien spécifiques, par retrait, par encapsulage ou par recouvrement. Après, on réalise un nettoyage soigné suivi d’un contrôle visuel méticuleux de la zone. Pour terminer, on procède à la gestion des déchets.

Par ailleurs, ayez recours au service d’une entreprise de désamiantage qualifiée telle que la compagnie AQUAZUL pour réaliser les travaux. Elle propose ses services auprès des maisons individuelles, des écoles, en milieu de travail, dans le domaine commercial ou industriel. Vous aurez la garantie d’une rapidité d’exécution et de solutions intégrales pour vos problèmes d’amiante.

Quelles sont les parties d’une maison concernées par le diagnostic amiante ?

Parmi les matériaux contenant couramment de l’amiante situés dans les bâtiments, il y a les cloisons, les clapets, les dalles de faux-plafonds, les tuyaux et les plaques en amiante-ciment, les dalles de sol, les peintures, les enduits de façade, les toitures et bien d’autres encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *